Archives pour l'étiquette émotion

Le message d’amour d’un commerçant à Saint-Etienne !

“Derrière chaque commerçant, il y a une vie…”

 

Leandro De Carvalho, fondateur de la maison d’édition Lysons, vient d’ouvrir sa première boutique à Saint-Etienne. Celui-ci tenait à nous faire partager son amour pour cette ville.

Depuis qu’il est résident stéphanois, ce lyonnais déploie une énergie débordante pour mettre en lumière notre belle cité.

Saint-Etienne, ville de ressources et d’innovations, est mise à l’honneur par un fervent défenseur de la pluralité de la métropole : ce tout nouveau ligérien nous fait partager son parcours en toute humilité, sans ne jamais sombrer dans le misérabilisme. Malgré son jeune âge, cet entrepreneur aux multiples talents, déploie des trésors d’ingéniosité pour promouvoir sa ville d’adoption. Talentueux, artiste aux multiples casquettes, il s’est essayé avec succès dans différents domaines dont la photographie d’art, le cinéma, la chanson, et aujourd’hui l’édition.
Mué par une fibre esthétique indiscutable et reconnue, il a traversé des périodes difficiles sans toutefois, ne jamais se laisser gagner par le découragement.

S’il défend aujourd’hui les couleurs de la ville du chaudron, c’est qu’il y ressent une atmosphère à la hauteur de sa créativité.
Depuis que cet éditeur a emménagé aux Galeries Dorian, il insuffle à son quartier, une dynamique novatrice, développant toutes les semaines des événements artistiques et culturels.

Au fil des mois, il est devenu un fervent défenseur des petits commerces du centre-ville. Animé par des valeurs authentiquement vouées au développement du tissu commercial du centre de la localité, il s’efforce avec la participation de confrères audacieux d’offrir à la clientèle, non plus un simple service, mais un concept original d’animation… et il y parvient !
Nombreux sont les passants qui se précipitent dans cette galerie, autrefois presque désertée, pour assister à de multiples actions culturelles. On pourrait presque parler d’une nouvelle façon de promouvoir le commerce !
Il entraîne désormais dans son sillon de nouvelles enseignes qui ont, comme lui, pris conscience que, pour exister face à la grande distribution de la périphérie, il faut être innovant et surtout soigner une clientèle exigeante, désireuse d’obtenir des services de qualité, et du sur mesure.

Les petits commerçants du centre-ville sont tous des chefs d’entreprise soucieux de pérenniser leur affaire. Tous travaillent dur, aiment leur travail, prodiguent des conseils et ont une oreille attentive envers leurs clients. C’est ce qui les distingue, en majorité, des grandes surfaces périphériques.

Un cœur de ville ne peut exister sans commerce, battons-nous aux cotés de Mr De Carvalho et de tous ces commerçants pour que notre ville continue d’être le poumon et le cœur de notre commune.

SAINT-ETIENNE… VILLE DE CŒUR, DE SAVOIR FAIRE et D’ATTRACTIVITÉ

Le saviez vous ?

* Saint-Etienne : l’immobilier est l’un des plus accessibles de France,
* Saint-Etienne : élue cité internationale du Design, réf Biennale du Design,
* Saint-Etienne : La fête du livre draine des écrivains de renommée mondiale,
* St-Etienne : siège de nombreuses entreprises de hautes technologie,
* St-Etienne : une ville au patrimoine architectural et culturel riche et préservé,
* St-Etienne : un musée d’art contemporain que nous envie le monde entier,
* Saint-Etienne, berceau de l’innovation, de nombreuses entreprises testent des concepts avant d’exporter les projets à l’étranger,
* Saint-Etienne : Le Chaudron de Geoffroy Guichard comme dit la chanson « on a les meilleurs supporters » et ce n’est pas une légende !

Il y aurait tant à dire sur cette commune protéiforme et en plein essor, ceux qui viennent vivre à Saint-Etienne savent qu’elle fourmille de belles opportunités !

Saint-Etienne : ville de tous les possibles, c’est à vous stéphanois que l’avenir est radieux !

On aime #saintétienne ! On souhaite mettre en avant tous ceux qui travaillent durement à la rendre créative, innovante et dynamique !

Aimez, réagissez avec le #jaimesaintétienne et partagez ce message positif pour que les consciences s’éveillent et que l’on comprenne l’importance de continuer à soutenir nos commerçants au grand cœur ! Saint-Etienne CŒUR DE VILLE EN OR… Faites-le savoir au monde entier !

[Source : Article rédigé par Estelle Convers-Amathieu Constl]

Musique proposée par La Musique Libre
Ehrling – Stay Forever Ft. Yohanna Seifu : https://youtu.be/dtAnVcZG4aY
Ehrling : https://soundcloud.com/ehrling
———————————————————————
Musique composée par Ehrling et Yohanna Seifu :
https://soundcloud.com/ehrling
——————————————————————–
Vidéo : Leandro De Carvalho – Lysons éditions
Copyright 2018 – Tous droits réservés
https://www.lysonseditions.com/jaimesaintetienne

L’interview en 7 questions de la romancière S-P Decroix

Aujourd’hui nous faisons un Zoom sur S-P Decroix, l’auteure qui vient tout juste de publier son roman La Princesse du fond des Temps, qui suscite dès sa sortie (le 9 Août) un vif intérêt de la part des lecteurs, nombreux à avoir pré-commandé leur exemplaire avant sa sortie.

Nous lui avons posé quelques questions afin qu’elle ait moins de secrets pour vous…

1/ Depuis combien d’années écrivez-vous et comment avez-vous commencé à écrire vos premiers romans ?

J’écris des romans depuis mes 16 ans, puisque j’ai 41 ans aujourd’hui, on peut dire que cela fait 25 ans que j’écris. Mais, je dois préciser que j’avais commencé bien avant, en écrivant de la poésie.

2/ Quelle a été votre intention lorsque vous avez écrit La Princesse du fond des Temps ?

Cette question, répond également à la seconde partie de la première.
Lorsque j’ai écrit ce conte fantastique à l’âge de 16 ans, mon tout premier, c’était avant tout pour mes sœurs Emmanuelle et Aurore âgées à l’époque de 12 et 7 ans. Je voulais leur changer les idées, les initier à la magie des rêves. Et à leur âge, quoi de mieux qu’une belle héroïne au caractère revêche en quête d’une aventure extraordinaire ?

3/ Pour vous écrire, c’est…

m’évader, inviter les autres à voyager dans mes mondes, c’est aussi partager, tout simplement.
Je trouve cela merveilleux de me dire que je parviens à faire rêver, à transporter les gens avec moi, “ailleurs”, juste avec des mots… c’est vraiment fantastique.

4/ Quels sont vos points communs avec l’héroïne de votre roman, Sokorie ?

Sans doute ma détermination, car il m’en a fallu du temps, du travail et du courage pour en arriver là où je suis maintenant.

Les obstacles ont été nombreux, je ne doute pas un instant qu’il y en ait certainement d’autres, mais je suis et resterai toujours debout, même s’il m’est souvent arrivé d’en douter. Et cela fait du bien de savoir qu’un éditeur croit réellement en vous. Je ne remercierais jamais assez Lysons éditions pour leur soutien.

5/ Si vous deviez être l’héroïne d’une légende autre que celle de la Princesse du fond des Temps, laquelle serait-elle ?

Il est certain que je ne serais pas une nouvelle “Blanche-Neige” ou “Cendrillon”. J’aime que mes héroïnes soient un peu plus “débrouillardes”. Donc je penserais plutôt à une Légende comme celle de “Mulan“, une aventurière au grand cœur qui a sans doute été une des premières à être dans le combat des préjugés. Elle pourrait être assimilée à la cause féminine, tout comme la “princesse Leïa” de “Star Wars”.

La “force” est avec elles mais pas seulement ; la douceur, l’intelligence aussi, et encore une fois : la détermination.

6/ Vous avez eu de nombreux prix littéraires, comment vivez-vous cette reconnaissance de votre travail et cette notoriété grandissante ?

Oui, je participe à des concours depuis longtemps. C’est toujours émouvant de savoir que votre travail plaît et qu’il est récompensé. Mais je ne pense pas avoir de réelle notoriété. il faut être sage et rester humble car le chemin pour être “reconnu” est caillouteux, et si parvenir au sommet est difficile, tomber est très aisé, au contraire. Je veux donc garder la tête froide et agir avec prudence, sagesse. Par contre, si je peux mettre cette “reconnaissance” au servir de causes justes, je le ferai. C’est d’ailleurs dans ce cadre que je participe à l’événement de la rentrée de la fondation Pièces Jaunes de ma région.

7/ Si vous aviez un seul message à transmettre à vos lecteurs/lectrices, quel serait-il ?

L’espoir est ce qui maintient les peuples humains en dehors des ténèbres. Particulièrement lors d’événements troublants, difficiles, voire atroces. C’est aussi cette flamme fragile qui nous permet de voir “plus loin”. Croyez en vos rêves. Croyez en vous et gardez toujours espoir.

Interview réalisée le 14 août 2017 par Leandro De Carvalho pour Lysons éditions. Merci à Sandrine d’avoir répondu à nos questions ! 

Retrouvez S-P Decroix sur sa page Facebook, ou sur la page officielle de La Princesse du fond des Temps.


 Format STANDARD, 23,5×15,5cm, Noir et Blanc, Pages intérieures crème, couverture brillante, 128 pages.

Acheter votre exemplaire dédicacé par l’auteure, livré chez vous :

[Frais de port en sus : + 3,50€]

Livraison dans le monde entier*

*sauf conditions exceptionnelles.

Vous pouvez également l’acheter sur Amazon ici (non dédicacé, mais livré pour seulement 0,01cts !)

lysonseditions.com