Archives pour l'étiquette bien-être

[Zoom sur] le lâcher-prise !

Développer sa confiance en soi face aux autres

Monter sur scène devant un public. Aller à un oral d’examen. Réaliser son premier entretien d’embauche. Faire un discours à l’occasion d’une fête. Autant de choses qui mettent à l’épreuve notre courage en nous faisant sortir de notre zone de confort. S’ouvrir aux autres n’est jamais facile au premier abord, surtout quand votre entourage vous qualifie de « timide » ou encore « d’introverti ». Que faire pour se dégager du poids du regard des autres dans ces conditions ?

La bienveillance

Ceux qui vous écoutent ne vont pas (forcément) vous manger. Même si on vous a resservi cette phrase des centaines de fois durant votre enfance, il faut admettre qu’elle contient un fond de vérité. Si vous traitez votre public avec bienveillance, il y a de fortes chances qu’il vous rende la pareille, et qu’il accueille votre prestation avec le sourire.

Il n’est pas non plus question de se cacher derrière un sourire de pub pour dentifrice : soyez naturel et honnête. Avant de prendre la parole, conditionnez-vous en vous remémorant une réussite passée, ou encore un souvenir heureux. Et si vous portez de l’intérêt au sujet dont vous parlez, n’hésitez pas à le montrer : la passion est quelque chose qui est très souvent ressentie par le public, utilisez-la donc à votre avantage !

Pour le pire, mais surtout pour le meilleur

Autre phrase dont on vous a rabâché les oreilles il y a des années de cela : « Personne n’est parfait ». Oui, nous avons tous nos défauts. Oui, nous nous souvenons tous d’un ou de plusieurs échecs subis. Est-ce une raison valable pour se complaire dans le malheur, ou se lamenter sur ces mêmes échecs ? Pas du tout ! Acceptez en revanche vos erreurs passées, et cherchez leurs origines dans vos choix. L’échec est une étape naturelle dans l’apprentissage : n’ayez donc pas honte de les assumer, vous continuerez à apprendre tout au long de votre vie. Servez-vous de ces expériences pour transformer vos projets futurs en réussites présentes.

Et plus que n’importe qui, vous devez connaître vos points forts. Il n’y a rien de narcissique à reconnaître ses qualités : c’est au contraire un moyen très sain de se remettre en confiance en cas de coup dur. Si vous éprouvez de la peur, du stress à l’idée d’aller vers les gens, pensez aux choses dans lesquelles vous excellez. Remplis de pensées positives, vous serez dans les meilleures dispositions possibles pour parler aux autres.

Être à soi : savoir lâcher-prise

Sans doute la chose la plus difficile à faire dans la découverte personnelle, le lâcher-prise est un exercice particulier. Il consiste, au final, en un abandon total du regard d’autrui.

Le lâcher-prise est rarement un travail de prestation : la mesure est plutôt conseillée devant un public. Pour le travailler, donnez-vous un moment. Seul. Uniquement pour vous-même. Écoutez un morceau de musique que vous appréciez (d’une durée longue de préférence), et lâchez-vous dessus. Il n’est pas vraiment question de danse au sens général du terme : essayez simplement de bouger et de changer votre visage en fonction de cette musique, sans rien vous interdire. C’est dans ces moments de solitude que vous vous découvrirez : libéré de tout regard extérieur, une autre facette de votre personnalité vous sera révélée. Fort de cette meilleure connaissance de vous-même, vous verrez que cet exercice aura un impact bénéfique sur votre rapport avec les autres. Lâcher-prise fait toujours peur, c’est pourquoi ces instants ne doivent appartenir qu’à vous.

Donc, la prochaine fois que vous devrez prendre la parole en public, songez à combien vous êtes talentueux. Offrez la bienveillance que vous espérez avoir en retour, et enfin, ayez confiance. Et lâchez-vous un peu ! 😊

Article rédigé par Samuel Bisch. Vous pouvez également lire sur le même sujet : "Vivre en harmonie", de Leandro De Carvalho, actuellement disponible aux éditions Lysons ici.

Les Senoïs nous apprennent comment améliorer notre vie en rêvant consciemment !

Les Senoïs : qui sont-ils ?

Les Senoïs sont une tribu de Malaisie accordant une importance cruciale au monde onirique. Ils pratiquent ce que l’on peut appeler le « rêve lucide. » Le matin, au déjeuner, les grandes personnes encouragent les petits à raconter leurs rêves. Les adultes écoutent attentivement les enfants et leur font des suggestions dans le but d’optimiser cette créativité onirique :


« De quoi as-tu rêvé cette nuit ? Tu as rêvé qu’un tigre te poursuivait ? C’est bien… La prochaine fois, essaie de te retourner et de lui faire face ! »


En conséquence, à l’adolescence, les jeunes Senoïs ne font plus de cauchemars. Les Senoïs nous apprennent comment améliorer notre vie en rêvant consciemment !

Pourquoi ne font-ils plus de cauchemars ?

Parce qu’ils apprennent à affronter leurs peurs et leurs angoisses. Ils intègrent la notion qu’ils sont les seuls maîtres à bord de leurs rêves, donc à toujours faire face au danger. Nul besoin d’un diplôme en psychologie pour comprendre que ce comportement de nuit influence celui de jour. La névrose et la psychose sont absentes chez ce peuple, ce qui nous rappelle, selon le psychiatre et psychothérapeute Perls, la fonction du rêve :

« L’intégration de notre personnalité ».

Une méthode aux effets positifs !

Selon le système senoï, tout personnage onirique qui ne collabore pas en notre faveur doit être considéré comme un ennemi. Il est même permis de tuer ces personnages de rêves qui nous sont défavorables. L’image ainsi éliminée libère une énergie positive qui provient d’une partie de soi-même investi dans cet « antagoniste». En retour, la méthode senoï propose de demander un cadeau à notre agresseur… que ce soit la solution à un problème, une idée créative, une issue positive à un problème précis, une invention, la bonne décision à prendre pour un choix de vie.

Un rêve érotique ? Et si vous le poursuiviez jusqu’à l’orgasme sans culpabiliser ?

Pour les Senoïs, il est important de rechercher le plaisir et d’en tirer parti. Si un contact sexuel survient en rêve, poursuivez-le jusqu’à l’orgasme. Même lorsqu’il s’agit d’un amour « interdit » ou « improbable », allons jusqu’au bout sans culpabilité, puisqu’il s’agit d’intégrer une partie de nous-mêmes.

Si nous rêvons que nous tombons lors d’un vol en plein air, travaillons à imaginer la prochaine fois que nous volons pour ne plus tomber. Lorsque nous réussissons à voler, cherchons à atteindre un lieu inspirant, magique…

Les Senoïs font également appel à leurs alliés oniriques lorsqu’il y a menace et qu’ils jugent nécessaire le besoin d’aide. Qui sont ces alliés ? Ils peuvent être issus de la vie de tous les jours (des amis, un parent, un chien, un chat,) ou directement du monde des rêves.

En bref, la méthode senoï c’est quoi ?


Le système senoï est celui d’une coopérative vespérale qui cherche à intégrer notre personnalité en l’entraînant à être plus forte dans la dimension onirique, nourrissant ainsi notre créativité et nous libérant de toute anxiété, frustrations et troubles qui pourraient nous peser au quotidien.

Maîtriser ses rêves pour mieux vivre dans la vie réelle !

Ce système réduirait toute violence et maladie mentale, tout stress et ambition de conquête guerrière.


Voici les règles que vous devez suivre pour appliquer le système senoï :

  • Affronter et vaincre le danger,
  • Appeler du renfort et des alliés si nécessaire,
  • Optimiser vos nuits en réfléchissant à votre façon de transformer vos prochains rêves,
  • Honorer les cadeaux reçus lors de vos rêves (les peindre, les chanter, les écrire, les danser, etc.),
  • Partager vos rêves avec des gens de votre entourage qui s’intéressent à eux,
  • Observer vos progrès et ne pas se décourager vis-à-vis vos erreurs,
  • Cultiver l’acte de plaisir et celui de voler comme un oiseau !

Voilà… Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour développer votre créativité et annihiler toutes vos angoisses, stress et cauchemars !

Faites découvrir, à votre tour, le système senoï pour aider votre entourage à se libérer de ses angoisses ! Partagez cet article !

Article rédigé par Patrick Tremblay, auteur de Onirikk, Tome 1 : le dernier des Saïwa.

Vivre en harmonie, de Leandro De Carvalho

Vivre en harmonie met en lumière des pensées existentielles et révèle de manière simple et claire comment être véritablement soi-même, comment faire la paix avec son passé et comment vivre en toute sérénité en surmontant tous les moindres problèmes. Grâce à des pensées positives et inspirantes : vous allez pouvoir vous reconnecter avec votre essence, avoir confiance en vous, retrouver votre authenticité et avancer vers la voie rapide qui concrétisera toutes vos envies ! L’harmonie : la clé pour s’épanouir et vivre la vie qu’on désire !

Des réponses à vos questions qui peuvent apporter de la lumière dans votre cheminement…

Commandez votre exemplaire dès maintenant, au format standard, dédicacé par son auteur et livré chez vous :

 

Commandez votre exemplaire dès maintenant, au format livre de poche, dédicacé par son auteur et livré chez vous :